Citroën
Marque Citroën

A la sortie de la première guerre mondiale, André Citroën décide de créer sa propre marque automobile en 1919: CITROËN.  

Il absorbe le constructeur automobile Mors dont il est le directeur général administrateur depuis 1906, et industrialise le premier modèle de la marque : la Citroën Type A. Ce modèle est la première automobile européenne construite en série, en 1919, il sort quotidiennement 30 voitures, pour un total de 2 810 véhicules et 12 244 en 1920. Le succès est au rendez-vous mais la concurrence industrielle est forte et implique un très fort développement créatif, technique et industriel. En 1928, après la montée en puissance des sociétés industrielles françaises à la Bourse, elles représentent pour la première fois 3 des 5 premières capitalisations françaises et Citröen est la cinquième, alors que Renault n'y figure pas.

Suite à la crise financière des années 1930, Citroën est proche de la faillite. Fin 1934, les banques et créditeurs perdent confiance et décident de ne plus suivre son surendettement chronique et ses importantes pertes financières, et de confier la gestion à son principal débiteur Pierre Michelin, du groupe Michelin, avec la mission très difficile de lui éviter la faillite. Le 21 décembre 1934, Citroën est mis en liquidation judiciaire. Le principal créancier, Michelin, reprend la marque, sauve les 250 000 emplois, calme 1 500 créanciers et les milliers de petits porteurs mécontents.

Nommée initialement Société anonyme André Citroën, l'entreprise a pris le nom de Citroën SA en 1968. En 1976, le gouvernement français demande à la famille Peugeot de sauver la marque aux chevrons en faillite, elle rachète alors 90 % du capital de Citroën à Michelin et ils forment ensemble le groupe PSA Peugeot Citroën, société à directoire et conseil de surveillance, la famille Peugeot en est actionnaire majoritaire.  

Citroën - "Créative technologie"

Prix Haut Bas